Les petites choses qui me font rester sous Linux/Ubuntu

Rédigé par Phipe


15 avril 2014 Quotidien, Libre/OpenSource, Linux, Windows, Professionnel, Coup de coeur Productivité Ergonomie


Cela fait maintenant plusieurs années que d'un commun accord avec moi-même (en matière d'informatique, je suis un dictateur), j'ai basculé tous les ordinateurs de la famille sous Ubuntu/XUbuntu/Linux MINT (Ubuntu qui, pour ceux qui ne le saurait pas encore, est seulement UNE des différentes distribution GNU/LINUX). Même s'il serait faux de dire que tout a été rose, il y a bien eu quelques couacs de ci, de là, mais rien d'insurmontable au final avec quelques connaissances, un peu de raisonnement et quelques bons forums ou blogs (merci à tous ceux qui donnent!).

J'avais envie aujourd'hui de dire pourquoi à mon sens (tout avis est toujours personnel non?) je ne peux plus revenir sous Windows (en plus du choix de base idéologique) sous un aspect différent de celui qu'on retrouve souvent (résistance aux virus, solidité du système...).

  • Le double système de copier-coller : rien que ce truc là, à chaque fois que je me retrouve sur le système d'un confrère, d'un client ou autre sous Windows me manque à un point....... Imaginez, vous tapez un texte dans un logiciel et vous voulez reprendre tout ou partie du paragraphe précédent. La méthode habituelle des rois de la souris, c'est de sélectionner la partie source puis de faire un bon vieux CTRL+C (mais par le clic droit hein, sinon c'est trop efficace un raccourci clavier...) pour le mettre dans le presse-papier puis d'insérer le pointeur à la destination désirée et de faire le sempiternel CTRL+V (toujours par le clic droit donc...). Sous Linux/Ubuntu, c'est encore plus simple ! Tout texte sélectionné à la souris devient automatiquement un presse-papier temporaire que l'on colle à volonté avec le bouton molette de la souris (clic milieu en quelque sorte). Une fois testé, vous ne pouvez plus vous en passer. Et le couple CTRL+C / CTRL+V reste de toute façon à votre disposition donc deux presse-papier, un temporaire (avec la molette de la souris) et l'autre permanent COPIER / COLLER.
  • Lancer un programme : de la même façon que sur un PC sous Windows qui ne m'appartient pas, je lance le bloc notes en faisant Windows + R et en tapant la commande notepad.exe, ou Word avec winword.exe... histoire de ne pas perdre de temps dans les menus qui sont agencés (ou pas le plus souvent) par d'autre personne que moi, j'apprécie énormément de lancer un programme sous Linux/Ubuntu par le simple raccourci clavier ALT+F2 et en tapant ensuite juste les premières lettres du programme, ainsi FIL.. me donne FILEZILLA, PIDG.. complète automatiquement pour PIDGIN et ainsi de suite. C'est un automatisme pour moi et un tel gain de temps de ne pas naviguer à travers les menus...

Lancer un programme avec ALT+F2 sous Linux/UBuntu, c'est facile et rapide

  • Pouvoir arrêter une impression : qui n'a jamais eu à arrêter une impression sous Windows (58 pages en couleur au lieu des 2 pages de garde en noir et blanc)? C'est bien simple, sous Windows quelle qu'ait été la version, je n'ai jamais réussi çà simplement, sans chercher le spouleur d'impression, le tuer etc, etc.... Sous Linux/Ubuntu, lorsque cela arrive, je clique simplement sur l'imprimante dans mon tableau de bord (une barre des tâches) puis clic droit et Supprimer cette tâche. Point. C'est fini, la tâche d'impresson est morte et l'imprimante n'est pas plantée et déjà prête à imprimer à la suite.

Voilà quelques retours d'expérience d'utilisation au quotidien (professionnellement et à la maison) qui me font maintenant préférer Linux/Ubuntu.


Pour réagir "Me contacter" ou via  diaspora* . Pas encore inscrit? Rendez-vous sur www.framasphere.org et rejoignez-nous...

Les commentaires sont fermés.